Filmer le changement

Ce documentaire pédagogique porte sur les pratiques professionnelles des surveillants du quartier maison centrale de Château Thierry.

Il aborde et décrypte des gestes et postures professionnels ainsi qu’une dynamique relationnelle propres à cet établissement pénitentiaire.

Il a pour vocation de les inscrire dans une logique d’analyse et de transmission pédagogique dans le cadre de la formation des personnels pénitentiaires à l’ENAP (Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire)

Objectifs :

    • Favoriser une réflexion et une distanciation sur les pratiques relationnelles développées par les agents dans leurs pratiques professionnelles en détention.
    • Saisir une approche de la prise en charge des publics difficiles.
    • Identifier les pratiques qui permettent d’appréhender autrement les situations conflictuelles soit : « une façon souple de gérer le conflit »
    • Mettre en perspective avec l’expérience professionnelle développée par l’agent dans son établissement d’origine.
    • Penser le passage d’une logique de rapport de force à une logique relationnelle en identifiant les freins, les leviers.

 

Les questions soulevées par le documentaire pédagogique, à explorer avec les participants :

  • Quel est le rôle du personnel pénitentiaire dans la prise en charge de ce public ?
  • Quelle est la place des surveillants dans le partenariat et les relations avec le personnel sanitaire ?
  • Quelles relations sont établies entre les surveillants et les détenus ?
  • La pratique professionnelle des surveillants influe-t-elle sur le comportement des détenus ? Quel travail institutionnel est à l’œuvre autour du lien et du collectif ?

Quelle appropriation du documentaire pédagogique par les personnels de direction et d’encadrement ?

Le documentaire pédagogique est destiné en premier lieu à tous les professionnels des établissements pénitentiaires, mais aussi à tous les autres intervenants professionnels qui sont en contact avec les personnes détenues.
Le temps de la formation, médiatisé par le documentaire pédagogique, ne devrait pas être mené comme un temps détaché de la dimension institutionnelle.

Il s’agit de réfléchir à ce qui pourrait être transposable en identifiant les enjeux, les freins et les leviers.

Le travail de réflexion peut être rattaché aux dispositifs, comités de pilotages existant sur les violences.